Vos commandes expédiées en 24h/48h !
01 42 61 48 94 Appel Non Surtaxé

Filtrer les produits

Catégories

Prix par m2

35 € - 965 €

Largeur

Tout afficher Masquer

Epaisseur

Finition

Compatible

Choix de bois

Type de pose

Parquet Massif

Tout d'abord, pourquoi choisir un parquet en bois massif ? Il existe, aujourd'hui, d'autres possibilités moins coûteuses pour s'offrir la chaleur du bois sous ses pieds. Alors, quels sont les avantages de ce revêtement en bois traditionnel ?

LES AVANTAGES DU PARQUET EN BOIS MASSIF

Bien sûr, les parquets flottants, et même contrecollés, offrent aujourd’hui le change pour obtenir un revêtement de sol agréable et chaleureux. Un parquet désigné comme étant en bois massif est composé à 100 % de bois. Il représente l’un des meilleurs types de parquets du marché. Le bois massif (et notamment le parquet chêne massif) est très durable : plus de 70 années de durée de vie. Il peut être facilement rénové plusieurs fois (on peut le poncer, l’huiler, etc. …), sans perdre ses propriétés ni son lustre. Le parquet en bois massif, avec ses lames de parquet bien taillées dans une même pièce de bois, résiste à l’usure. Il est économique, écologique et facile à entretenir. Correctement posé, le parquet massif offre une excellente isolation phonique et thermique. Il assure votre confort en hiver, comme en été. Il est d’ailleurs parfait pour l’installation d’un sol chauffant. Vous pourrez jouer sur le design de votre revêtement de sol en choisissant un motif de pose : motifs à l’anglaise, à la française, en points de Hongrie ou en bâtons rompus par exemple. Dans tous les cas, les puristes vous diront que rien ne remplace le majestueux du parquet en bois massif ! Le chêne massif est d’ailleurs l’un des meilleurs bois pour du parquet massif.

POUR QUELLES PIÈCES CHOISIR LE PARQUET EN BOIS MASSIF ?

De nos jours, il n’y a aucune limite sur les pièces dans lesquelles il est possible de poser un parquet en bois massif. Il est devenu très tendance d’utiliser du parquet dans une cuisine ou une salle de bains (certains bois comme le teck sont parfaits pour les pièces humides). Malgré tout, on peut affirmer que le parquet massif est idéal dans les chambres et le salon de votre maison. Les chambres constituent des pièces où le passage est peu fréquent si bien que le sol stratifié ou le contreplaqué peut aussi s’y adapter. Une moquette n’est pas très hygiénique, ce qui n’est pas le cas d’un parquet en bois massif qui aura également l’avantage d’être facile à entretenir. Le parquet en bois s’accorde à toute décoration intérieure grâce à ses divers motifs comme le point de Hongrie, ses différentes teintes et les essences de bois disponibles. Par les motifs et la largeur des lames — de 60 mm à 420 mm — on peut également imprégner sa personnalité et créer son espace. Il existe également des dalles de parquet en bois massif et on peut même peindre un parquet en bois brut pour lui donner un style original. Vous pouvez aussi opter pour un parquet ancien, du parquet huilé, du parquet brut, etc. Toutes ces possibilités vous permettent de donner une touche rustique ou moderne, classique ou audacieuse à un intérieur.

COMMENT EFFECTUER LA POSE D’UN PARQUET EN BOIS MASSIF ?

On peut effectuer une pose collée du parquet en bois (avec une colle à parquet spéciale pour parquet résistant). On peut aussi opter pour un parquet contrecollé chêne, ou une pose flottante, mais la pose traditionnelle du parquet massif est par clouage sur des tasseaux de bois que l’on dispose en parallèle et en angle droit par rapport aux lames du parquet. Vous trouverez, dans les pages de notre blog sur les parquets en bois plus de détails sur la pose du parquet collé et des autres revêtements de sols, ainsi que des tonnes d’informations pour bien choisir le motif et l’essence. Enfin, vous aurez accès à des conseils d’entretien du parquet et de vos planchers en bois. La rénovation du parquet est également un exercice facile qui redonnera de l’éclat à un parquet vieilli. Choisir son parquet peut s’avérer être quelque chose de complexe. Si vous ne savez pas par où commencer, n’hésitez pas à nous contacter.

POURQUOI CHOISIR UN PARQUET GARANTI PAR PARQUETERIE FRANÇAISE ?

En tant que spécialiste du parquet, Parqueterie Française vous propose des sols de haute qualité. Vous trouverez dans notre catalogue de parquets massifs un large choix de parquets en bois de feuillus : parquet massif chêne, noyer, érable, acacias ou frêne, ainsi que d’essences exotiques : ipé, teck, merbau, sucupira, palissandre et autre wengé. Vous aurez également le choix de l’aspect : - Parquet lisse - Parquet brossé - Parquet vieilli - Parquet scié - Parquet huilé - Parquet ciré - Ou parquet verni. Enfin, vous pourrez aussi faire un choix parmi les différentes finitions de chanfreins. Nous avons ainsi sélectionné une large gamme de parquets avec un contrôle rigoureux de la qualité, dans différentes gammes de prix. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à nous contacter au 01 42 61 48 94. Notre expert est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous aider à trouver le type de parquet en bois de vos rêves. Vous pouvez d’ailleurs demander un échantillon totalement gratuit afin de vous assurer que le parquet correspondra tout à fait à vos désirs, mais également un devis parquet. Pour plus d’informations, vous pouvez continuer votre lecture sur les qualités d’un parquet en bois massif.

Nous proposons également d’autres alternatives au parquet massif (qui peut être onéreux pour certains), tel que les sols stratifiés ou le sol vinyle. Ils sont notamment plus intéressants en termes de prix du parquet.

parquet massif

Quelle colle pour du parquet massif ?

Poser un parquet massif ne s’improvise pas. Pour réussir convenablement la pose, il convient de choisir le bon adhésif. Pour la technique de pose collée, plusieurs types de colles sont disponibles sur le marché. Le choix de la colle se fait généralement en fonction de plusieurs paramètres:
-    les propriétés du plancher: essence de bois, type et dimension des éléments, caractéristiques (sensibilité à l'humidité, stabilité, etc.)
-    la nature du sol et sa planéité
-    les caractéristiques de la pièce (humidité, chauffage par le sol, etc.)
Afin de bien choisir, voici les principales catégories de colles pour parquet:
-    d’une part, les colles à base de polymères - ce type de colle est le plus facile à utiliser, permettant d’obtenir de très bons résultats. Utilisée pour fixer le plancher sur des supports en ciment, carrelage, pierre ou bois, cette colle fonctionne pour plusieurs essences de bois et leur confère une adhésion élastique durable. Un aspect remarquable et qu’elle peut être utilisée en milieu humide et également qu’elle présente des propriétés d'insonorisation et d'isolation. Ces différents avantages pourront vous aider à emporter votre décision finale lors de l’achat.
-    d’autre part, les colles vinyliques qui sont de deux types. Le premier type est fabriqué avec des solvants et il est utilisé quand le support n’assure pas l'absorption ou l'évaporation de l'eau car ses composants se polymérisent, permettant ainsi le collage du parquet. Le second type est en phase aqueuse et le collage est assuré par l’absorption de l'eau contenue dans la colle aussi bien par le parquet que par le support sur lequel celui-ci est collé. Cette colle s’utilise pour les supports poreux et présente l’avantage d’être moins nocive pour la qualité de l’air après pose. C’est un aspect important dont il faut tenir compte.

Comment poser un parquet massif ?

Une fois la colle choisie, il s’agit maintenant d’entrer dans le vif du sujet, à savoir réaliser convenablement la pose du parquet. Il y a plusieurs techniques pour poser un parquet massif, mais 3 sont principalement utilisées:
-    La pose collée qui est la plus employée pour le parquet massif puisqu’elle offre une grande stabilité. Elle a l’avantage de pouvoir se faire sur la plupart des supports comme le béton, le carrelage et même un ancien revêtement en bois comme le parquet. C’est une méthode efficace pour rénover rapidement et plutôt simplement le revêtement originel d’une pièce.
-    La pose flottante est la technique la plus facile et la plus rapide, même si elle s’avère être moins durable dans le temps puisque le parquet se déforme plus facilement. Cette technique consiste dans un système d'emboîtement des lames clipsables de parquet les unes dans les autres. Il faut néanmoins maîtriser la technique mais celle-ci peut s’acquérir rapidement.
-    La technique clouée est la technique la plus ancienne consistant dans la fixation du parquet à l’aide de clous sur des solives en bois ou alors des lambourdes fixées à une dalle de béton par exemple.
Il faut donc prendre le temps d’étudier la configuration de la pièce où l’on envisage de poser le parquet massif avant de pouvoir choisir la bonne technique de pose à utiliser.

Comment entretenir un parquet massif ?

Une fois le parquet posé, il est inévitable que des petits accidents du quotidien aient lieu. Il est néanmoins facile de le maintenir propre et fonctionnel.
L'entretien du parquet massif  se fait grâce à un nettoyage régulier, avec un balai de préférence. L’aspirateur peut également être utilisé mais avec une brosse à l’embout afin de ne pas rayer les lattes.

Le lavage d’un sol recouvert de parquet massif doit se faire avec un produit d’entretien spécial parquet et avec peu d’eau. Le séchage à l’aide d’une serpillère est fortement conseillé. En effet l’eau rémanente peut s’introduire entre les lattes et les faire gonfler, ce qui est loin d’être souhaitable pour garder un beau parquet régulier et plat.

L’utilisation d’une cire spéciale peut raviver l’éclat du parquet s’il devient terne, mais avec un effet limité dans le temps.

Le parquet en bois massif peut être verni une fois par an. C’est une opération qui nécessite tout de même un peu de pratique et précaution.

Une huile pour parquet peut également être utilisée pour son entretien, mais dans ce cas, le procédé devra perdurer et le renouvellement de cette opération devra être fait tous les six mois.

Comment rénover un parquet massif ?

Le parquet massif vieillit avec les années, mais il présente le grand avantage de pouvoir être rénové. Quantité de petits problèmes peuvent apparaître lors de son utilisation, notamment si la pièce est soumise à une circulation intensive des personnes. A fortiori s’il s’agit de meubles ou d’objets lourds.

En plus d’un entretien régulier, la rénovation du parquet en bois massif passe par la réparation des imperfections qui apparaissent soit à cause du vieillissement naturel du bois, soit par un incident (déplacement des meubles, rayure accidentelle, usage intensif, etc.). Il peut s’agir de fissures ou de trous, mais aussi de réparations plus complexes comme le resserrement des lames ou le remplacement d’une lame abimée de parquet. Dans ce dernier cas, faire appel à un professionnel peut être une bonne idée – il vaut mieux avoir conservé quelques lattes d’origine – ou alors de suivre une formation adéquate ; certaines grandes enseignes de magasins de bricolage en proposent.

Le ponçage est également une méthode efficace pour rénover le parquet en bois massif de toute une pièce. Il est suivi d’une finition qui peut varier en fonction de l’effet souhaité et de la méthode utilisée. Ainsi on peut vitrifier un parquet, le huiler ou le cirer. Là encore, un professionnel saura réaliser cette opération sans accrocs pour un effet réussi et surtout durable.

Comment nettoyer un parquet massif ?

Un verre de vin qui s’échappe, des traces de boue, des taches de toute sorte mènent la vie dure au parquet. Il faut donc quelquefois faire le nécessaire pour lui rendre son aspect original et adapter la bonne technique de nettoyage.
Malgré les idées reçues, le parquet massif n’est pas très difficile à nettoyer. Il suffit d’appliquer la méthode adéquate en fonction du type de finition dont il a bénéficié. Voici les méthodes de nettoyage:
-    Pour les parquets massifs vitrifiés ou vernis, le nettoyage est le plus simple. Il peut se faire à l’aide d’une serpillière microfibre et d’un nettoyant neutre adapté au bois. Le nettoyage va permettre de raviver les couleurs du parquet tout en gardant la protection de la finition. Néanmoins, il faut très bien essorer la serpillière et ne pas laisser le sol humide mais l'aérer convenablement. L’utilisation d’une lotion métallisante peut ralentir l'usure et redonner de l'éclat au parquet.
-    Pour les parquets massifs huilés, le nettoyage n’est pas plus compliqué mais doit être effectué régulièrement. La serpière doit être aussi très bien essorée et le le produit à employer sera un savon-nettoyant adapté. Il est tout aussi important de ne pas mouiller le parquet pour ne pas risquer de le faire grisailler. En plus du nettoyage régulier, il faudra remettre une couche d’huile tous les 6 mois afin de garder l’éclat du parquet.
-    Pour les parquets cirés, le nettoyage se fait de préférence à sec ou en appliquant une couche de cire. L’utilisation de l’eau risque également de faire grisailler le bois. Néanmoins, en cas de tache, cette finition permet un ponçage localisé de la surface, suivi de l’application d’une couche de cire qui permettra de rendre le parquet impeccable.

Comment poncer un parquet massif ?

Quelquefois, il est impossible de nettoyer une tache ou une dégradation physique du parquet, suite à la chute d’un gros objet, un coup, une rayure. Dans ce cas, il convient de poncer la surface supérieure du parquet, en prenant quelques précautions. Le ponçage est aussi recommandé lorsqu’une rénovation du parquet est nécessaire.
Le ponçage du parquet massif permet d’obtenir une surface lisse et peut se réaliser sur des parquets abîmés, anciens ou déformés, en éliminant les imperfections comme les taches, les rayures superficielles et les anciennes finitions (huile, cire, vitrificateur, peinture). En remettant le bois à nu grâce à une ponceuse spéciale, la surface devient uniforme et lisse et peut recevoir une nouvelle finition, donnant ainsi une nouvelle vie au parquet originel ou en assurant une toute nouvelle décoration de la pièce.
Le ponçage d’un parquet en bois massif se fait en plusieurs étapes:
1.    Le nettoyage du parquet –  la surface doit être propre, plane et sans “obstacles”. Donc il faut enfoncer les têtes de clous, éliminer les restes de colle s’il y en a, etc.
2.    Le ponçage produit beaucoup de poussière donc il faut porter un masque et isoler la pièce du reste de la maison tout en ouvrant les fenêtres. Une aération adéquate est primordiale.
3.    Le ponçage de la pièce commence par son pourtour, tout au long des murs et il faut choisir le type d’abrasif en fonction de l’étape effectuée (mise à nu, finition, etc.) et ensuite le sens du ponçage dépend du type de lames.
4.    Le dépoussiérage à l’aide de l’aspirateur, puis d’une serpillière légèrement humide pour enlever tous les résidus de sciure.
Enfin, après le ponçage, la rénovation est complète après l’application de la finition ou de la teinte souhaitée.

Comment poser du parquet massif sur une dalle de béton?

Cela peut sembler être une mission impossible, mais il est tout à fait possible de poser du parquet massif sur une dalle de béton. Toutefois le sol doit être préparé en préalable. Ainsi, la dalle de béton doit être complètement sèche et propre, mais également parfaitement plate et lisse. Peu importe le type de parquet, sa pose correcte est impossible sur une surface irrégulière.

Compte tenu de l’importance de la planéité du sol, il est fort probable qu’un ragréage de votre dalle de béton soit nécessaire. Cette étape consiste dans la pose d’un enduit lissant sur la chape de béton. Si cette opération délicate est impossible à réaliser, mieux vaut faire appel à un professionnel pour assurer le succès de la suite des opérations.

Il est conseillé de mesurer le taux d’humidité du sol. S’il dépasse 3 %, il faudrait penser à un autre type de revêtement.

Pour la technique clouée sur des lambourdes en bois, il faut commencer par poser la première lambourde perpendiculairement à l’orientation des lattes de parquet massif et au même niveau que le seuil. Ensuite il faut placer les lambourdes espacées de 40 cm en les fixant à l’aide soit de ciment soit de cales en bois préalablement vissées dans le béton.
La pose du parquet peut commencer ensuite au long d’un mur en insérant au préalable des cales de 8 mm entre le mur et la première latte. Un joint de dilatation est ainsi créé en permettant au bois de travailler naturellement en fonction de l’humidité et de la chaleur dans la pièce, paramètres qui varieront au cours du temps. Les lattes sont clouées en biais sur les lambourdes.
Lorsque toutes les  lattes de parquet sont posées, il reste encore à clouer les plinthes en laissant un interstice d’un ou deux millimètres entre le parquet et la plinthe.

La technique collée peut être utilisée également, mais les détails de ce type de pose se trouvent sous la question “Comment poser du parquet flottant?”.

Comment choisir un parquet massif ?

Choisir le parquet massif comme revêtement de sol pour une pièce ou un espace de travail ne se fait jamais à la légère, mais après avoir analysé plusieurs éléments.
Ainsi, pour bien choisir le parquet massif il faut d’abord établir plusieurs paramètres:
-    le budget
-    les nuances qui s’assortissent avec la pièce où sera posé le parquet massif (meubles, décoration, etc.)
-    les conditions d’usage, d'humidité,  le type de chauffage, etc.
-    la technique de pose à employer
-    les caractéristiques du parquet - la largeur et l’épaisseur  des lattes, l’élasticité, la durabilité, etc.

Par conséquent, si le budget est limité il faut s’orienter plutôt sur un parquet massif en bois local plutôt qu’exotique.
Les nuances claires vont éclaircir les pièces, alors que les nuances plus foncées vont permettre de créer des ambiances  et des décorations spécifiques.
Enfin, il faut mesurer le taux d’humidité de la pièce concernée et bien choisir son parquet en fonction de l’usage et du trafic prévu. Pour les salles de bain par exemple les essences locales à privilégier sont le pin maritime, le chêne, le hêtre ou le frêne et pour un budget supérieur les essences exotiques dont certaines sont imputrescibles comme le teck, le wengé, le bambou, le moabi, l’iroko, l’ipé, le jatoba, le kempass ou le merbau. Enfin l'acacia peut être considéré ; c’est une essence imputrescible et très résistante en étant souvent qualifiée comme exotique même si elle se trouve également en Europe.

Comment traiter un parquet massif ?

Les parquets massifs neufs vendus sur le marché sont le plus souvent déjà traités en usine afin d’éviter la finition après la pose. Pour un parquet brut ou un parquet poncé mis à nu il faut appliquer une finition afin de le protéger.

Il y a 3 types de finition en fonction du produit utilisé pour le traitement:

-    Le  vernis ou le vitrificateur – la finition la plus économique et facile d’entretien assurant une bonne résistance dans le temps et la brillance du parquet. Il s’applique avec un rouleau à poils courts ou une brosse.
-    La cire – la finition traditionnelle, naturelle, plus esthétique mais moins résistante et nécessitant un entretien délicat. Elle protège le parquet massif du dessèchement et de la décoloration. La cire solide s’applique avec une mèche de coton, tandis que la cire liquide s’applique avec une brosse.
-    L’huile spéciale bois – traitement classique avec un aspect mat à renouveler tous les 6 mois. L’huile pénètre dans le bois et nourrit ainsi le parquet en le protégeant efficacement de l’usure. Elle s’applique avec une mèche de coton ou une monobrosse.

Quel bois utiliser pour un parquet massif ?

Il y a plusieurs essences de bois de parquet massif. Il est préférable de choisir une essence dans une couleur assortie à l’intérieur où il sera posé, mais aussi en fonction de l’usage et de la destination de l’espace en question.

Pour éclairer une pièce, le choix d’une essence claire est plus approprié comme par exemple le pin, le frêne, le châtaignier ou le chêne blanc. Il y a également des teintes plus intenses, comme le noyer, le merisier ou le cerisier qui confèrent du caractère à la pièce et qui peuvent s’adapter très bien à des décorations plus sophistiquées.

Il existe également des essences exotiques – plus chères – comme le teck, l’acajou, le wengé, le merbau, l’iroko ou le jatoba. Elles sont plus résistantes à l’eau par exemple et confèrent plus d’élégance à la pièce, en étant très utilisées pour les décorations chics et tendance.

Certains bois ne sont pas adaptés pour les pièces humides comme par exemple le hêtre et le cerisier, alors que d’autres sont adaptés pour tout type d’usage comme le frêne, le teck ou le chêne.

Comment remplacer une lame de parquet massif ?

Il arrive que les accidents de la vie courante ou tout simplement l’usure abîment le parquet massif. Toutefois il peut arriver que les dommages soient localisés et ainsi que la rénovation ou le remplacement de tout le revêtement ne soit pas nécessaire car la réparation peut alors se faire localement.
Pour remplacer une ou plusieurs lame/s endommagée/s il faut commencer par trouver le même type de lames (largeur, longueur, épaisseur, essence, couleur). Il est donc recommandé d’acheter légèrement plus de lattes que nécessaire pour pourvoir justement à ce genre de nécessités.

Il faut ensuite localiser les lambourdes situées dans la zone concernée par les lames qui doivent être remplacées. Il y a plusieurs méthodes mais la plus simple consiste dans les étapes suivantes:
1.    Percer un trou assez grand à l’aide d’une perceuse au centre de la lame qu’il faut remplacer.
2.    Introduire dans ce trou la lame d'une scie sauteuse ou d’une scie circulaire ou encore une défonceuse afin de découper la lame à changer. Il faut effectuer une coupe dans chaque sens et sur toute la longueur de la lame jusqu'aux lambourdes, en faisant attention de ne pas les toucher.
3.    Percer des trous aux extrémités de la lame sans toucher aux lambourdes ni aux autres lames adjacentes et effectuer le même type de coupe mais cette fois perpendiculairement à la lame.
4.    Sortir la lame concernée en la soulevant à partir du milieu, en faisant levier avec un tournevis si nécessaire.
5.    La mise en place d’une nouvelle lame commence par le vissage d’un tasseau sur chaque lambourde mise à nu qui doit arriver jusqu’à la surface du parquet, de telle manière à ce que la nouvelle lame puisse reposer dessus.
6.    Réparer la nouvelle lame en la découpant à la bonne longueur et ensuite enlever la languette inférieure de la partie femelle avec une pince.
7.    Étaler de la colle sur les tasseaux fixés préalablement et faire glisser la nouvelle lame (avec sa partie mâle) dans la partie femelle de celle qui est déjà en place.
8.    Si nécessaire clouer la nouvelle lame avec des clous sans tête au niveau des tasseaux, en les faisant disparaître à l’aide d’un chasse-clou.
9.    Boucher les trous des clous avec de la pâte à bois.
10.    Laisser sécher la pâte 48 heures et ensuite poncer avec un abrasif à grain fin.
11.    Nettoyer avec une serpillère sèche... et le travail est fini!

Pourquoi opter pour la pose de parquet massif ?

Le parquet en bois massif est un revêtement de sol noble, résistant et intemporel qui confère caractère, charme et une patine chaleureuse indéniable à tout espace que ce soit individuel ou professionnel. Indémodable en terme de décoration, il permet de créer des ambiances diverses du plus classique au plus moderne en passant par toutes les tendances.

Le parquet massif est un très bon régulateur thermique, confortable à l’usage et avec une durée de vie très longue, ce qui représente tout autant d’avantages. L'éventail de choix des essences de bois est très varié ainsi que les nombreuses nuances déclinées disponibles dans le commerce qui permettent une expression infinie de la créativité de tout un chacun.

En plus, le parquet massif peut être rénové en le rendant presque comme neuf, en étant ainsi bien plus intéressant que d’autres types de parquets qui n’ont pas cette capacité de se renouveler ou de changer de finition. C’est donc un choix durable, économique et esthétique !