Poser du parquet en bois sur un sol chauffant 

Un sol chauffant subit des sollicitations hygrométrique très importantes par rappport à une dalle froide en dehors de problèmes liés à l'humidité résiduelle.
Ces variations sont naturelles et inévitables tout comme celles des joints de dilatation.

Les parquets compatibles avec un sol chauffant :
Les parquets adaptés aux systèmes de chauffage au sol ont une résistance thermique inférieure à 0.15 m 20 Kw.

Pour les parquets massifs :

L'épaisseur de la lame sera égale ou inférieure à 15 mm. Pour ce qui est de la largeur des lames en chêne elle sera égale ou inférieure à 120 mm, il est de même pour les bois exotiques.
Pour les parquets massifs posés sur un sol chauffant on priviligira une pose collée en plein sur la chape ou sur un isolant adapté en double encollage.

Pour les parquets contrecollés sur support en multiplis :

Les lames auront une épaisseur de lame égale ou inférieure à 20 mm. Il n'y a pas de contre-indication concernant la largeur des lames. Comme pour les parquets massifs, la pose se fera en pose collée en plein sur la chape ou en double encollage sur un isolant adapté.

Pour les sols stratifiés :

Pour ce type de revêtement, il n'y a aucune contre-indication d'épaisseur et de largeur de lame.
La pose sera flottante sur une sous-couche adaptée.

Les pré-requis pour la pose du parquet sur sol chauffant :

Il est indispensable de respecter les pré-requis qui correspondent au type de parquet et au type de support.

Il est préférable de choisir un système de chauffage au sol en basse température, maximum 28°. La chaleur devra être répartie de façon uniforme sans variations de températures.

Pour une pose sur une dalle en béton ou en mortier, le support devra impérativement être sec avec un taux d'hygrométrie inférieure à 3%.
Une fois ce taux d'humidité de 3% atteint , il faudra porcéder à la mise en route du système de chauffe. La température devra monter lentement et progressivement jusqu'à obtenir la température désirée.

Cette température sera maintenue durant 3 semaines et cela quel que soit la saison.
Pensez à couper le chauffage 48 heures minimum avant le début de la pose.
Avant de lancer la pose du parquet, procéder à un dernier test de la chape.
Les lames de parquet devront être stockées dans la pièce à parqueter 4 jours avant la pose.

La pose du parquet sur un sol chauffant :

Le parquet en bois sera collé avec une colle polyuréthane avec solvants ou non, mono ou bi-composant. Utiliser une spatule pour étaler la colle.

Nous déconseillons la colle au cordon. En effet, avec cette technique de pose, il se crée une barrière thermique entre la dalle et le parquet.

Si vous souhaitez installer un isolant acoustique, il devra être collé en plein directement sur la chape et être compatible avec un système de chauffage au sol.
La pose du parquet se fera uniquement collée en plein, directement sur l'isolant ou sur la chape. Prévoir une consommation de colle de 1 à 1.3 kg / m2.

Afin d'éviter toute erreur, placez les lames de parquet à blanc, sans colle avant de débuter la pose.
Utilisez l'axe central de la pièce pour commencer la pose du parquet.

Appliquez la colle sur le support en effectuant des passes croisées à l'aide de la spatule crantée.
Pour éviter que la colle ne sèche au moment de la pose des lames, n'encollez qu'un mètre carré à l'avance.
Les lames seront encollées en butée de la règle. Celle-ci sera déplacée progressivement au fur et à mesure de la pose.
Pour faire adhérer les panneaux au support, exercez une forte pression à l'aide d'un tasseau.
Essuyez les éventuelles surplus de colle qui débordent.
Continuez la pose en encollant de petites surfaces en vérifiant régulièrement l'alignement et l'équerrage. Il est fortement conseillé de terminer la pose du parquet dans la journée.
N'oubliez pas de laisser le joint de dilatation en périphérie de la pièce, le long des murs et autour des autres obstacles.

Avant de mettre en route le système de chauffage au sol, il faudra attendre 7 jours minimum après la pose du parquet et des finitions.
Dans le cas d'un double encollage, votre consomamtion maximale de colle sera de 1000 g/m2 pour l'isolant et de 1000 g/m2 pour le parquet.

La finition de la pose du parquet sur un sol chauffant :

Les joints de dilatation seront masqués par l'ajout de plinthes ou de baguettes de finition assorties au style de votre parquet.
Les découpes autour des tuyaux et huisseries seront mastiquées.

La séparation des pièces parquetées :
Si vos pièces ont un revêtement différent du nouveau parquet, vous pouvez poser des seuils de jonction. En cas d'écart, il existe des seuils à niveau.
Si plusieurs pièces sont couvertes d'un même parquet, vous pouvez faire des effets décos en plaçant des lames à contresens par exemple. Il est également possible de parqueter l'intégralité du sol d'un seul trait. Dans ce cas, il faudra prendre soins de vérifier que les lames sont bien parallèles aux murs avant la pose.

Les finitions de votre parquet :
Dans le cas d'un parquet prêt à poser, il n'y a généralement pas de traitement à appliquer. Sauf en cas d'indications contraires données par le fabricant.
Pour les parquets protégés par un huile végétale, une dernière couche de protection peut être nécessaire avant l'utilisation.
Si vous avez opté pour un parquet brut, vous pourrez appliquer la finition de votre choix. Après un léger ponçage, le parquet pourra être vernis, teinté ou encore huilé. Un large choix de finitions s'offrent à vous pour embellir votre parquet et lui donner une touche personnelle.
La Parqueterie Française vous recommande d'effectuer les finitions de votre parquet avant la pose des plinthes ou baguettes de finition.
Votre parquet bois sera stabilisé au bout de 8 jours minimum.

Retrouvez tous ces conseils dans le DTU 51.2 élaboré pour les professionnels du secteur. Ces conseils et astuces sont donnés à titre informatif et n'engagent pas la responsabilité de La Parqueterie Française. C'est uniquement dans le but de vous accompagner dans la réussite de la pose de votre parquet.


voir le guide