La technique de pose collée pour les parquets bois massifs et contrecollés

La pose collée est une techique très utilisée pour les parquets massifs quelque soit leurs épaisseurs mais également pour les parquets contrecollés. Combinée à la pose d'un isolant adapté, la pose collée offre une très bonne isolation acoustique. Rapide et simple à mettre en oeuvre, cette technique de pose est adaptée à tous les supports : carrelage, béton, chape ciment mais aussi ancien parquet.

Si le parquet est posé dans une pièce humide ou sur un sol chauffant, la pose doit obligatoirement se faire collée en plein.
Pour les autres pièces, la technique collée au cordon peut être utilisée.

Les pré-requis pour la pose collée :

Pour réussir la pose collée de votre parquet, il est indispensable de respecter les pré-requis adaptés au type de parquet. Le stockage du parquet bois, hygrométrie de la pièce, la planimétrie et les joints de dilatation sont les points essentiels à connaître pour une pose réussie.

La préparation du support :
Avant de débuter la pose de votre parquet pensez à vous munir de tout le matériel nécessaire :

  • colle polyuréthane / MSpolymer
  • un cordeau à tracer bleu
  • cales en bois de 8 mm
  • une scie
  • spatule crantée

Votre support doit être totalement propre, bien dépoussièré et sec.
La pose débutera par le centre de la pièce, il faudra alors tracer deux axes perpendiculaires.
Posez une règle le long d'un des axes et encollez une surface de 1m2 en utilisant le cordeau à tracer bleu.

La pose collée du parquet en bois :

Selon le support et le type de pièce à parqueter vous aurez à choisir parmis deux types de poses collées : la pose collée en plein et la pose collée au cordon.

La pose du parquet collée en plein

Pour ce type de pose il suffit d'encoller le support à l'aide de la spatule crantée en effectuant des passes croisées. Pour éviter que la colle ne sèche trop vite avant la pose, encoller seulement un mètre carré d'avance. C'est une technique de pose qui est adaptée à tous types de pièces, séches ou humides, ainsi qu'aux sols chauffants ou rafraîchissants.

La consommation maximum de colle pour une pose collée en plein sera de 1 à 1.3 kg /m2.

La pose du parquet collée au cordon

Pour réaliser cette technique de pose il faudra déposer des cordons de colle de 6 mm de diamètre en respectant un espace de 10 à 15 cm d'espace entre les lames perpendiculairement aux cordons. C'est une méthode qui permet de compenser les éventuelles varations de planéité du support et de travailler avec un minimum de hauteur de réservation.

Avec la pose collée en cordon l'absorption acoustique pourra être améliorée en ajoutant une sous couche résiliente spéciale.

Ce type de pose n'est cependant pas recommandée pour les pièces humides ou les sols chauffants / rafraîchissants.

Les étapes de la pose collée en cordon :
1 - installez tout d'abord l'isolant adéquat
2 - le point de départ de la pose se fera par l'axe central de la pièce à parqueter
3 - avant d'appliquer la colle, placez les lames à blanc
4 - appliquez la colle sur les lames en butée de la règle qui sera déplacée progressivement
5 - la colle utilisée doit être adaptée au support, le consommation maximale est de 1 biberon / m2
6 - pour faire adhérer la colle au support, pressez fortement chaque panneau à l'aide d'un tasseau
7 - passez un chiffon afin d'éliminer le surplus de colle qui déborde
8 - encollez à l'avance de petites surfaces, pensez à vérifier régulièrement l'équerrage et l'alignements de lames. Il est conseillé de terminer la pose du parquet de la pièce dans la journée
9 - laisser le joint de dilatation le long des murs, autour des tuyaux et huisseries.

Si vous effectuez un double encollage (isolant collé séparement du parquet) il est recommandé d'utiliser 1000 g/m2 maximum pour l'isolant et 1000 g/m2 pour le parquet.

Les finitions de la pose collée :

Les joints de dilatation seront couverts par la pose de plinthes ou de baguettes de finitions assorties au parquet. Les découpes autour des huisseries et des tuyaux seront mastiquées.

La séparation des pièces parquetées :

Des seuils de jonction pourront être installés si il s'agit d'un revêtement différent entre chaques pièces. En cas d'écart, il faudra utiliser des seuils à niveau.
Dans le cas où toutes ou plusieurs pièces sont couvertes du même parquet, on peut faire des effets décos avec les lames ou tout parqueter d'un seul tenant. Il faudra cependant vérifier que les lames soient bien parallèles aux murs dans toutes les pièces.

Les finitions pour votre parquet bois en pose collée :

Selon la finition que vous aurez choisi, il faudra ou non effectuer un traitement. Pour les parquets prêt à poser, pas besoin de traitement spécifique sauf en cas d'indications du fabricant. Si votre parquet est protégé par une huile végétale, une dernière couche de protection est nécessaire après la pose.

Si votre parquet en bois est posé brut, vous pourrez appliquer la finition choisie. Parquet huilé, parquet vernis ou parquet teinté il vous faudra réaliser un léger ponçage avant l'application de la finition. Une opération qui sera répétée 2 à 3 fois selon le type de finition.
IMPORTANT : les finitions devront être réalisées avant la pose des plinthes et baguettes de finition.
La stabilisation du parquet se fait 8 jours minimum après la pose.

Tous ces conseils sont élaborés dans le DTU 51.2 et sont donnés à titre informatif.
La Parqueterie Française vous donne tous les renseignements nécessaires à la réussite de la pose de votre parquet.


voir le guide