Lexique des termes techniques autours du parquet

Pour vous aider à y voir plus clair et vous aider dans le choix de votre parquet, la parqueterie française à sélectionné les termes les plus courants utilisés dans le jargon du parquet.

Aubier ou aubour : est la partie la plus récente du tronc. Elle est souvent de couleur plus claire et tendre. C'est dans cette partie de l'arbre que la sève circule.

Empty tab. Edit page to add content here.

Chanfrein : c'est une découpe en biais sur les longueurs et côtés des lames. Ne dépassant pas 1 mm, cette fintion fait ressortir chaque lame de votre parquet pour un bel effet.

Chape : c'est une couche de ciment réalisée à base de mortier. Elle sert à aplanir ou niveler une surface. On viendra ensuite recouvrir cette chape d'un magnifique parquet massif, contrecollé ou autre revêtement de sol.

Choix : dans le domaine du parquet le mot choix désigne la qualité du bois qui compose les lames de parquet. Plus le choix est élevé plus le bois sélectionné aura un rendu régulier avec de rares imperfections.
Les choix A, B, C ou encore "select" ou "nature" classe les bois exotiques.
En ce qui concerne le chêne, les choix prennent en considération les détails du bois : les noeuds, l'aubier, ... Les parquets en chêne sont classés en différentes catégories : Premier, PR bis, Rustique, Campagne, ...

Contreparement : ce mot désigne la face inférieure d'une lame en opposition au parement.

Couche d’usure : c'est la partie de la lame qui est visible et qui va s'user avec le temps. Elle peut être poncée sans que l'aspect du parquet ne soit modifié.

Densité du bois : Selon l'essence de bois choisie, la densité sera plus ou moins élevée. Elle varie selon l'origine et les propriétés du bois.

Désaffleur : c'est décalage entre deux pièces assemblées. Plusieurs causes peuvent proviquer un désaffleur : mauvais réglage des machines ou mauvais état de la surface par exemple.

DTU, Document Technique Unifié : ce document garantie aux clients une réalisation faite par des professionnels et conforme aux règles de l'art. Il présente les ouvrages traditionnels, leurs domaines et les produits associés. Les étapes de mise en oeuvre y sont également détaillés avec précision.
Le texte du DTU est normatif et sert de référence à tous les corps de métiers de bâtiment : maîtres d'ouvrage, entreprises du bâtiment, artisans, ... Dans le cas d'un non respect de ce document votre assurance peut ne pas vous couvrir. Le DTU est édité par l'AFNOR et est une norme Française certifiée NF. Il couvre uniquement le côté comportement mécanique ainsi que la durabilité des ouvrages.

Durabilité : ce terme désigne la capacité du bois à résister à la pourriture durant son usage.

Duramen : c'est la partie interne du tronc la plus ancienne. Elle est aussi appelée "bois de coeur" ou "bois parfait". C'est une partie dure, compacte, dense, sèche et imputrésible qui est plus sombre que l'aubier.

Dureté : la dureté du bois est calculé avec le test Monin. C'est la capacité d'un bois à résister à la pénétration d'un élément dur.

Essence : cela désigne l'origine du bois et ses caractéristiques originales.

Fil de bois : ce terme qualifie le sens des fibres du bois.

Finition : il existe plusieurs types de finitions : mates, satinées, demies brillantes ou brillantes. C'est une opération finale qui donne aux pièces de bois une largeur et une épaisseur uniforme. Les éventuelles irrégularités laissées par les opérations précédentes disparaissent de la surface du bois.

Frise : c'est une picèe de bois brut qui sert à la fabrication des lames de parquet. Ses faces sont planes et parallèles obtenues par un sciage.

Gauchissement : c'est la déformation subie par le parquet causés par les variations de températures.

Grain : fin ou grossier, le grain d'un parquet définit l'impression visuelle rendue par les éléments du bois et de ses vaisseaux.

Huilé : les parquets huilés ont un aspect satiné. L'huile offre une protection au parquet et donne un aspect naturel et authentique. L'huile peut être teintée mais elle laissera apparaître les détails et veinages du bois.

Empty tab. Edit page to add content here.
Empty tab. Edit page to add content here.
Empty tab. Edit page to add content here.

Lambourde : généralement en chêne, les lambourdes servent à soutenir le parquet. Cela désigne également les poutres fixées le long d'un mur qui vont recevoir les solives.

Lame de parquet à rainure et languette : certaines lames de parquet peuvent avoir une languette sur un côté ou une rainure.

Languette : c'est une partie de lame qui vient s'emboiter dans la rainure d'une autre lame. Il existe deux sortes de languettes : prise dans la masse et languette rapportée.

Lasure : appliquer une lasure protége le bois et donne une finition décorative.

Empty tab. Edit page to add content here.

Nœud : c'est un défaut du bois visible qui est dure et très dense.

Empty tab. Edit page to add content here.

Parement : c'est la face qui va rester apparente une fois la pose terminée.

Parquet : revêtement de sol fait de lames de bois. Le parquet en bois peut être massif ou contrecollé.

Ponçage : cette opération sert à passer du papier de verre afin de repousser les pores. Il se fait avant l'application d'une peinture ou d'un vernis pour enlever les aspérités et donner une meilleure adhérence.

Pose flottante : c'est un type de pose où les lames sont assemblées entre elles mais ne sont pas collées au support. Le parquet est libre du support est posé sur une sous couche isolante.

Empty tab. Edit page to add content here.

Rainure : partie de la lame qui va recevoir la languette d'une autre lames par un système d'emboîtement.

Solive : c'est l'élément principal d'un plancher. Ses poutres traversent la pièce de part et d'autre pour s'encastrer dans le mur opposé. Les solives soutiennent le parquet de la pièce du dessus.

Empty tab. Edit page to add content here.
Empty tab. Edit page to add content here.

Veinage : ce mot désigne les veines apparentes du bois.

Vernis ou Vitrification : appliqué sur le bois, le vernis lui apporte une bonne protection et améliore sa résistance. Il permet également d'obtenir différents rendus : brillant, satiné ou mat.

Vieilli : c'est une technique compléte qui mêle la teinte, martrelage, mitraillage, griffes, huilage et autres. C'est un traitement réalisé en usine qui donne au parquet un aspect usé tout en gardant les propriétés du parquet neuf.

Empty tab. Edit page to add content here.
Empty tab. Edit page to add content here.
Empty tab. Edit page to add content here.
Empty tab. Edit page to add content here.

voir le guide