Choisir une finition de parquet originale, unique

De nos jours, les procédés de fintion sont très élaborés et permettent un large choix de styles. Vieillis, teinté, martelé ou encore sablé, le parquet peut revêtir une large palette d'effets déco. Ces techniques rendent le bois de votre parquet unique.
Le parquet que vous aurez choisi sera dans la plupart des cas livré prêt à poser ou avec un léger traitement protecteur à appliquer avant son utilisation.

Les parquets finition Brossée :

Comme son nom l'indique, cette finition consiste à frotter le bois à l'aide d'une brosse métallique en suivant le fil du bois afin d'éliminer les parties tendres. C'est une finition qui donne à la surface du parquet un toucher irrégulier et met en valeur la texture du bois. Pour les pièces au trafic intensif, un parquet avec une finition brossée est parfaitement adapté car il offre une bonne résistance aux rayures et chocs.

Les parquets teintés :

Les parquets teintés offrent un grand choix d'effets selon le procédé de pigmentation. Faire teinter un parquet modifie sa couleur d'origine sans toucher aux aspérités et veinage du bois. Votre parquet garde toutes ses propriétés esthétiques. Pour teinter le bois d'un parquet on applique une solution pigmentée prête à l'emploi ou à diluer. cela peut être une teinte à bois, une huile teintée ou un vernis teinté. Vous pourrez choisir votre parquet avec une finition teintée déjà effectuée en usine ou bien teinter votre parquet vous même si celui-ci est posé brut.

Les parquets avec une fintion cérusée :

Cette finition sert à donner aux bois poreux un contraste de couleur. Une pâte blanche ou colorée est appliquée sur le bois afin de combler ces pores ouverts. Si un brossage léger ou prononcé est effectué, le contraste sera plus ou moins voyant.

Les parquets fumés :

Le fumage du bois de parquet est une finition qui lui donne un aspect vieillit obtenu par oxydation. Votre parquet a alors un rendu patiné comme si il était posé depuis plusieurs années. Dans le passé, le bois de parquet était fumé par étuvage ou par un traitement thermique. Ce procédé étant trop coûteux et difficile à mettre en oeuvre, il a peu à peu était remplacé par l'application d'une solution oxydante. Elle a pour but d'accélèrer le vieillissement du bois.
Le rendu de cette finition est variable. Ainsi chaque lame sera différente selon si elle comporte plus ou moins de noeuds ou de aubiers. L'exposition plus ou moins longue et la concentration du produit oxydant appliqué donnera des nuances totalement différentes.
C'est une finition durable car le produit oxydant pénétre sur plusieurs millimètres d'épaisseur. La teinte obtenue est ainsi plus profonde et durable. Elle présente également un avantage en cas de rayures. Celles-ci ne laisseront pas apparaître la couleur naturelle du bois.
Pour obtenir un effet plus prononcé, on peut appliquer une teinte qui viendra se superposer au fumage.
La patine qui se fait avec le temps accentura les effets et fera ressortir l'âme du bois.

Les parquets flammés :

Cette finition s'effectue à l'aide d'un chalumeau qui va carboniser la surface du bois. Le rendu est ainsi unique et différent d'une teinte classique. Contrairement à la finition par oxydation, le bois ressortira clair mais se patinera avec le temps.

Les parquets thermo traités ou parquets rétifiés :

Cette finition permet de teinter dans la masse le bois et lui donne une excellente résistance à l'eau. Il peut ainsi être posé en extérieur ou dans une pièce humide. Son procédé est simple : le bois est cuit lentement dans un four. Totalement transformé, le bois mort a une nouvelle texture. Ce type de fintion est surtout utilisée pour les bois comme le chêne.

Les parquets sciés :

Avec cette fintion, le parquet est orné de motifs de sciure. Cela modifie la texture et l'aspect des lames. Le procédé peut être effectué mécaniquement ou manuellement avec des coups de scie aléatoires ou réguliers. Selon l'intensité de cette manoeuvre, les motifs seront plus ou moins marqués. La finition peut se faire dans un seul sens ou horizontalement et verticalement.

Les parquets en relief :

Pour donner plus de relief à votre parquet il existe une toute nouvelle technique. Elle consiste à tordre les lames du parquet afin d'en faire ressortir les veinages, noeuds et autres aspérités. Cette finition permet un rendu très naturel et un toucher incroyable.

Les parquets sablés :

Ce traitement s'apparente à un ponçage grossier. Du sable est projeté à très haute pression afin de rendre la surface du bois plus rugueuse. Toutes les parties tendres du bois sont ainsi supprimées.

Les parquets vieillis :

Un procédé de finition mécanique ou manuelle permet d'obtenir un parquet avec un rendu vieillit sans attendre des années. Votre parquet aura un aspect, une couleur et une texture rustique très tendance. Un procédé souvent utilisé pour donner du caractère au parquet est le martèlement des chanfreins. De nombreux procédés permettent d'obtenir des effets vieillit plus vrais que nature : craquelures, trous de vers, fentes ouvertes, gerces ou encore éraflures.
Pour donner un effet patiné et vieillit certaines usines utilisent de grands tambours où sont introduites les lames de parquet. Elles subissent un traitement de choc avec des pierres de différentes tailles insérées dans le tambour qui viennent marteler les lames. La finition est aléatoire pour un rendu unique. C'est une technique que l'on retrouve pour vieillir les jeans et leur donner un aspect usé. Cette finition peut être complétée par une teinte, une finition cérusée pour accentuer l'effet vintage ou une huile incolore ou cire.


voir le guide