Inconvénients et avantages du parquet flottant

Parce que le bois apporte une ambiance chaleureuse à une pièce, une esthétique intemporelle, on peut s'intéresser de très près à la solution du parquet flottant. Les avantages du parquet flottant compensent-ils ses défauts ? Y a-t-il des choses à savoir avant de prendre sa décision d'un point de vue purement esthétique ? En bref, quels sont ses points forts et ses points faibles en comparaison d'un classique parquet en bois massif ? Nous allons vous présenter ici ces trois principaux points pour vous aider à y voir plus clair dans votre futur choix de parquet en bois.

1er avantage du parquet flottant : Facile à poser

Les lames d'un parquet flottant se clipsent entre elles. Un système ingénieux qui facilite la pose et évite d'avoir à coller ou à coller les lames au sol. Ce système de pose permet aussi - très souvent - de conserver le précédent revêtement sous le plancher : carrelage, lino, peinture de sol ou même moquette dans certains cas. Cela évite bien des tracas. La pose peut être réalisé par un bricoleur éclairé tandis que celle d'un parquet en bois massif sera plus délicate. Surtout si vous optez pour une pose en point de Hongrie ou d'autres formes géométriques. Le parquet flottant permet ici bien moins de fantaisies, mais aussi bien moins de chances de se tromper, car les mesures et la mise en place sont simples à pratiquer. Le parquet flottant est composé de trois couches de bois, alors que le parquet massif est généralement composé de la même pièce de bois. Cela lui enlève une pureté que recherchent certains décorateurs. Mais ça lui offre tout de même une plus grande stabilité. Il est bon de noter également que le parquet flottant résiste bien aux écarts de température.

1er inconvénient du parquet flottant : attention à l'humidité

En cas d'inondation, dites adieu à votre joli parquet ! Le parquet flottant est moins résistant à l'humidité qu'un parquet massif. Ce problème est moindre si vous optez pour un plancher flottant en bois marin. Choisissez donc un plancher de ce type s'il est à destination de la salle de bains ou de la cuisine. Même chose si le parquet doit supporter un lave-vaisselle ou une machine à laver.

2e avantage du parquet flottant : son prix

Un parquet flottant coûte environ moitié moins cher qu'un parquet en bois massif, voire plus bas encore pour un premier prix. Le tarif d'un parquet flottant dépend de l'essence choisie, de sa qualité (qui peut être certifiée), de sa finition (style vieilli, blanchi ou coloré par exemple) et, évidemment, de ses dimensions. Plus la lame est longue, large et épaisse et plus elle sera coûteuse.

2e inconvénient du parquet flottant : l'entretien des planchers "premier prix" C'est un inconvénient que vous n'aurez pas si vous écoutez les conseils de notre expert Parqueterie Française mais il n'empêche qu'il existe : si vous prenez un parquet flottant premier prix, avec des lames très fines, vous ne pourrez le poncer qu'une seule fois. En effet, la couche supérieure, celle en bois noble, ne fait que 2,5 à 6 mm d'épaisseur. Si celle-ci est dans les valeurs minimales, vous ne pourrez donc poncer qu'une seule fois, au risque d'atteindre la seconde couche composée de fibres de bois, et de devoir alors changer votre plancher ! Pour des pièces très peu fréquentées, un parquet bas de gamme peut être acceptable, mais une tâche pourrait alors être un problème. Préférez donc un parquet flottant huilé plutôt qu'un vernis : les tâches s'y verront bien moins en remettant un peu d'huile une ou deux fois par an.

3e avantage du parquet flottant : la noblesse du bois

En effet, même s'il ne s'agit pas de bois massif, cela reste du vrai bois. Ceci contrairement à un parquet stratifié qui est composé de matières synthétiques. La couche supérieure n'est pas du bois recomposé mais bien, comme pour le massif, du bois noble, très généralement du chêne. En optant pour un label qualité "Parquet de France", vous aurez la garantie d'avoir un parquet en bois français réalisé dans les règles de l'art. Vous pouvez aussi opter pour une essence exotique comme le bambou, le merbau, le doucier, le jatoba et, évidemment, le fameux teck. L'approvisionnement en bois est contrôlé pour éviter les abus et la déforestation, c'est donc en toute quiétude que vous pouvez choisir l'un de ces bois étrangers.

3e inconvénient du parquet flottant : il n'isole pas du bruit

Le parquet flottant est loin d'être, contrairement au bois massif, un bon isolant phonique. Le parquet en bois flottant provoque un vrai effet tambour s'il est posé à même le sol. Si vous n'utilisez pas une sous-couche isolante spéciale, vous allez être l'ennemi de vos voisins ! Heureusement, ce problème se règle donc facilement en installant une sous-couche spéciale parquets et sol stratifiés mais il n'empêche qu'il vous faudra le prévoir. Cela occasionne des manœuvres supplémentaires et un coût de 2 à 5 euros le mètre carré en moyenne, selon l'épaisseur de l'isolant.

Conclusion : faut-il choisir un parquet flottant ?

Quand on aime le bois, on a tendance à toujours vouloir conseiller un parquet massif. Il est plus résistant et apporte un cachet supérieur à la pièce. Un parquet flottant est tout de même une superbe alternative si vous voulez y consacrer un budget plus abordable et en réaliser la pose avec plus de facilités. Vous pourrez même laisser libre court à vos idées créatives avec des modèle colorés ou aux effets de style. Ce sera donc une franche approbation pour le choix du parquet flottant, après vous être accordé un temps de réflexion pour un parquet en bois massif. Mais il ne s'agit pas de choisir n'importe quel parquet flottant, toutes les références ne se valent pas, loin de là. N'hésitez pas à demander conseil auprès de notre expert Parqueterie Française en appelant le 01 42 61 48 94. Il pourra vous apporter toutes les réponses et vous aider à choisir le meilleur parquet selon votre projet.


voir le guide