Les garanties Parqueterie Française : vos commandes expédiées en 24h/48h !

Sous-couche parquet : comment bien la choisir

Sous-couche parquet : comment bien la choisir

Le caractère obligatoire de la sous-couche

La sous-couche pour parquet n’est pas toujours indispensable, cela dépend surtout de la pose du parquet.

Pour un parquet avec pose flottante, la sous-couche est obligatoire. Le parquet flottant est posé sans colle directement sur le sol. La sous-couche pourra de ce faite offrir une protection au sol et améliorer sa durabilité. Enfin, elle se porte garante de la bonne installation du parquet. 

Une pose collée de parquet ne nécessite pas de sous-couche à moins que l’habitation se situe dans une copropriété et en étage. Elle permettra d’assurer une isolation phonique de qualité et respectueuse du voisinage. En maison, elle n’est donc pas indispensable. 

Les différents types de sous-couches pour parquet 

Les types de sous-couches existantes sont nombreux et à prix très variable, qui diffèrent selon ses propriétés. 

La sous-couche en liège est généralement utilisée pour ses capacités d’isolation acoustique et thermique. Il s’agit là d’un isolant de qualité qui est léger, écologique, résistant et isolant face aux incendies. Il en existe deux types : le liège plein ou le liège alvéolé. Les plaques de liège se collent avant la pose du paquet contre collé ou massif. 

La sous-couche en mousse DS3 et DS5 est légère, facile à poser et présente de gros avantages d’isolation phonique et de réflexion. Ces mousses absorbent les irrégularités du sol et subissent de très faibles pertes d’épaisseur dans le temps. Enfin, il existe également les sous-couches en aluminium qui sont généralement très fines et très denses ce qui leur confère de bonnes capacités de réduction de la résonnance. 

Articles Similaires
Toute notre actualité sur le parquet et blog maison.