Les garanties Parqueterie Française : vos commandes expédiées en 24h/48h !

Pourquoi votre parquet craque-t-il ?

Pourquoi votre parquet craque-t-il ?

L’humidité de votre maison

Les craquements de votre parquet peuvent avoir pour cause l’humidité de votre sous-plancher. Ce phénomène concerne surtout les maisons neuves dont le sous-plancher et les solives auront tendance à dégager toute leur humidité dans les premières années qui suivent la construction de l’édifice.

Au fur et à mesure que l’humidité part, les éléments qui viennent fixer votre parquet au sous-plancher vont perdre un peu de leur efficacité, ce qui induit des craquements lorsque vous posez le pied dessus.

La première solution pour avoir un parquet silencieux sera donc de maintenir votre maison à une humidité qui ne dépassera pas les 40 à 55% pour une température ambiante qui devra être maintenue autour de 20°.

Pour que votre parquet ne se déforme pas au fil du temps, apprenez aussi à préserver un écart de température de moins de 4° entre la chaleur ou la fraicheur de votre sous-plancher et celle de votre parquet placé en-dessus.

La disposition des attaches de votre parquet

Pour que votre parquet ne soit pas sujet aux craquements, il vous faudra aussi un installateur adroit qui saura respecter la distance requise entre deux attaches. La distance raisonnable sera de 15cm environ. 

Chaque lamelle de votre parquet comprendra au moins 2 attaches tandis qu’on tâchera de ne pas apposer d’attache à moins de 5 à 7 cm des extrémités de chaque lamelle.

Ces distances ne sont pas forcément à appliquer de manière très précise. Il vous suffira de les respecter de façon approximative pour avoir un résultat optimal.

De même, le matériel utilisé pour poser les attaches ne doit pas induire trop de pression au risque d’entamer la régularité de votre parquet. L’ajustement des outils que vous utiliserez devra être en adéquation avec l’essence du bois qui aura servi à confectionner votre parquet.

Lors de la pose du parquet, il faudra également faire preuve de vigilance sur les zones de transition, c'est-à-dire celles qui marquent la jonction entre les différentes pièces qui composent votre maison.

Si les consignes de pose à ces emplacements ne sont pas respectées, on risque encore de se retrouver avec un parquet sujet aux craquements.

L’aménagement de votre sous-plancher

Pour éviter les craquements de votre parquet causés par le sous-plancher, assurez-vous de ne pas mettre trop d’espacement entre vos solives et optez pour un matériau épais pour la structure de votre sous-plancher. En règle générale, ne dépassez pas un espacement de 50cm entre deux solives et respectez une épaisseur moyenne de 1,50 cm pour le choix du contreplaqué.

Votre constructeur devra aussi faire attention à ne pas créer trop de dénivellation au moment de fabriquer ce sous-plancher.

D’autres astuces à retenir

Les parquets qui craquent peut parfaitement être évités lorsque dès le départ, vous respectez la distance entre vos solives. A défaut, il vaut mieux procéder à une rectification avant la pose de votre parquet.

Assurez-vous également de renforcer la fixation de votre sous-plancher aux solives quitte à change les attaches.

Les dénivellations peuvent également profiter d’une rectification grâce au sablage ou à l’ajustement des poteaux qui assurent le soutènement au sous-sol.

Enfin, il n’est pas à exclure de laisser votre parquet s’adapter à l’humidité ambiante de votre maison avant de le poser. Il ne faut donc pas se précipiter à la pose dès que votre parquet aura été livré.

En suivant ces quelques conseils, votre plancher durera plus longtemps, sans craquer. 

Articles Similaires
Toute notre actualité sur le parquet et blog maison.